Terreau universel

Terreau universel
Terreau universel
Terreau universel
Terreau universel
Terreau universel
Terreau universel

Terreau universel

Contenance
Prix régulier €6,90
/
Taxes incluses.
  • En stock
  • Inventaire sur le chemin
  • Utilisable en Agriculture Biologique
  • Contient tous les éléments nutritifs pour les semis, bouturage, repiquage, plantation et rempotage
  • Meilleur développement racinaire
  • Drainage des sols favorisé
  • Aération du sol conservé
  • Rétention en eau amélioré
  • Garantie sans tourbe
  • Une bonne odeur de forêt !

Toutes nos boîtes de Terreau Clotaire sont entièrement recyclables !

    • Exclusivement composé d’éléments naturels et sans engrais chimiques
    • Garanti sans toube
    • Contrôlé et Labélisé par Ecocert Utilisable dans le cadre de l’agriculture biologique.
    • 100% engagé dans la reforestation
      1% de notre chiffre d’affaires est reversé au Fonds Forestier en Limousin.

    Compost végétal, coco, écorce, argile

    Masse volumique 0,434KG/L
    Matières sèches
    (% du produit brut)
    37,3%
    Matières organiques
    (% du produit sec)
    70,1%
    Capacité de rétention de l’eau 68,5%
    Conductivité électrique
    (mS/m)
    20
    pH 7,7
    Compost végétal
    NFU 44-051
    NPK 12-5,3-7,9

    Le Terreau Clotaire est un support de culture conforme à la norme NF U 44-551, conçu selon les normes et règlementations française.

    Le saviez-vous ?

    Vous proposer des produits respectueux de l’environnement c’est commencer par vous proposer des produits sans tourbe.

    Les tourbières se forment dans des milieux marécageux abritant une incroyable biodiversité ! La tourbe est la matière issue de la fossilisation des végétaux présents dans les tourbières, comme la sphaigne, et elles mettent 1 000 à 10 000 ans à se former. En un peu plus de 50 ans, on estime que leur surface est passé de 200 000 hectares à moins de 100 000 ha en France. En plus de la biodiversité qu’elles abritent, les tourbières sont également des réservoirs de CO2 et leur destruction contribue au réchauffement climatique.

    Plantation extérieure en pleine terre

    Le Terreau Clotaire, enrichi en compost Clotaire (donc vous n’avez pas besoin d’en rajouter dans votre terreau), est efficace pour tous vos travaux de jardinage, en extérieur comme en intérieur.

    Mélangez 50% de votre terre avec 50% de Terreau Clotaire

    Plantation ou rempotage en pot

    Enlevez le maximum de l’ancien terreau autour des racines de votre plante et plantez directement dans le Terreau Clotaire.

    1-Pas besoin de rempoter, la plante a déjà du terreau quand je l’achète et ça suffit

    Au contraire ! Notre conseil est de rempoter la plante dès son achat, car elles sont souvent cultivées dans des pots trop petits !

    Vous remarquerez que bien souvent les racines sortent sous le pot, c’est signe qu’elles manquent de place. De plus, bien souvent le terreau dans lequel elle se trouve sera pauvre en éléments nutritifs car la plante les aura déjà absorbés.

    Il faut donc rempoter votre plante dans un pot plus grand avec un terreau neuf nécessaire à son bon développement.

    2-Après tout du terreau c’est du terreau

    Pas vraiment, il y a terreau et terreau si on peut dire …

    Un terreau de bonne qualité à une couleur sombre, il doit être souple, ne pas contenir d’éléments grossier et doit s’humidifier facilement tout en retenant l’eau.

    Les éléments que l’on retrouve sur l’étiquette sont aussi de bons indicateurs de sa qualité, notamment le taux de matière organique lorsqu’il est calculé sur le produit brut.

    Aussi, si le terreau est “Utilisable en agriculture biologique” cela vous garantit l’absence de produits chimiques.

    Un terreau est souvent l’unique substrat à utiliser pour les plantes en pot. De manière générale, évitez les terreaux bon marché qui ne nourrisse pas assez les plantes et limiteront le développement racinaire.

    3-Qu’est-ce qu’un bon terreau ?

    Il est très simple de se rendre compte soit même de la qualité de son terreau choisi !

    L’état de votre plante est un bel indicateur, si elle devient terne, perd ses feuilles, ne se développe pas, c’est signe que le terreau ne lui apporte pas les éléments nécessaires à son épanouissement.

    Ensuite, au quotidien, vous pouvez facilement faire le constat vous-même, lorsque vous arrosez votre plante, si l’eau stagne longtemps en surface et si elle est rapidement évacuée par le trou de votre pot c’est que le terreau ne retient pas suffisamment l’eau. Dans ce cas, le terreau va être humide en surface et au fond de votre pot mais n’aura pas hydraté les racines de votre plante, ni fait circuler les éléments nutritifs.

    Il faut savoir qu’un bon terreau respecte et favorise ces trois points :

    • Permettre un bon ancrage des racines de la plante, ce qui est nécessaire à la prise des plantes ;
    • Avoir une bonne aération pour éviter l’asphyxie et le pourrissement des racines ;
    • Avoir une bonne capacité de rétention en eau pour assurer l’hydratation de la plante, mais aussi la circulation des éléments nutritifs.

    Dans le détail, pour tout connaître sur le terreau, il faut savoir analyser et comprendre l’étiquette.

    Voici les principales informations que l’on retrouve :

    • La matière sèche : permet de connaître la teneur en eau du terreau sur la totalité du sac ;
    • La matière organique : ce sont les éléments nutritifs contenus dans le terreau, essentiels au développement des plantes ;
    • La capacité de rétention en eau : exprimé en millilitre d’eau par litre de terreau, elle permet de connaître la capacité du terreau à retenir l’eau ;
    • Le pH : il indique l’acidité ou l’alcalinité du terreau (à 7 le pH est neutre) ;
    • Les valeurs NPK : ce sont les 3 éléments majeurs de l’engrais essentiels à la croissance des plantes : N (Azote), P (Phosphore) et K (Potassium).

    Pour finir, le terreau doit respecter la norme NFU 44-551 de l’AFNOR.

    4-Pourquoi rempoter ?

    Le rempotage est une étape essentielle au bon développement de votre plante. Elle vit, grandit, se nourrit. Il faut donc lui apporter un environnement adapté. Le rempotage, c’est pouvoir lui apporter plus d’espace pour développer ses racines, faire de nouvelles feuilles, grandir.
    C’est également le moment de renouveler son terreau afin de lui apporter tous les éléments nutritifs dont elle a besoin, et qui disparaissent du terreau dans le temps, puisque la plante les absorbe par ses racines.

    C’est aussi un excellent moyen de voir si votre plante fait des rejets et faire des boutures si nécessaire.

    5-Je n’ai jamais rempoté de plantes, je ne sais pas faire

    Pas de panique, c’est un jeu d’enfant ! Vous pouvez retrouver notre tuto vidéo juste ici.

    Tout d’abord pensez à vous munir des essentiels :

    – Un pot de diamètre d’environ 1 cm supérieur à l’actuel, troué au fond pour évacuer le surplus d’eau (un pot en terre cuite est idéal car il garde bien l’humidité) et une coupelle pour ne pas mettre de l’eau partout ;

    – Du terreau (Clotaire) ;

    – Des billes d’argiles.

    1. Préparez votre nouveau pot : ajoutez un lit de billes d’argiles pour un meilleur drainage de l’eau. Mettez un fond de terreau et tassez-le légèrement.
    2. Sortez votre plante de son pot actuel : Tenez-la, à la base, grattez le terreau autour pour la sortir délicatement.
    3. Cassez la motte : Enlevez le terreau autour des racines de votre plante. Veillez à ne pas l’abîmer à la manipulation, certaines plantes ont les racines fragiles. Supprimez les racines mortes à l’aide d’un cutter ou ciseaux.
    4. Placez la plante au centre de son nouveau pot et complétez avec le nouveau terreau. Tassez au fur et à mesure pour bien stabiliser la plante.
    5. Laissez environ 2 – 3 cm d’espace avant le bord de votre pot pour faciliter l’arrosage.
    6. Arrosez abondamment pour éliminer les éventuelles poches d’air dans le terreau

    Félicitations !

    Maintenant vous pouvez placer votre jolie plante dans un endroit adapté